Le pandanus, entre tradition et partage

« Cette exposition est complète et retrace bien l’impact culturel, ce que représente la culture en Province nord. C’est une richesse ancestrale. » A écouter les commentaires d’une visiteuse, l’animation organisée au lycée agricole autour du pandanus a séduit.
Ce projet, qui entre dans le projet du « patrimoine de la Province nord », a aussi une autre vocation : préparer le septième colloque international de linguistique océanienne et du séminaire « Vers une école plurilingue en Océanie francophone », prévu en juillet 2007. Jacques Vernaudon, professeur en linguistique à l’université de Nouméa, a en effet sollicité l’association Jë Vë Fata, principale intervenante de l’expo, pour la réalisation d’une centaine de porte-documents.
L’association a montré qu’elle saura être à la hauteur de la demande.
Au-delà de ce projet, l’exposition a aussi permis de rendre hommage à toutes les femmes qui continuent inlassablement à perpétuer et à transmettre aux jeunes générations ce patrimoine universel qu’est le tressage.


Sous l’égide de l’association Jë Vë Fata, les femmes se sont pliées de bonne grâce aux démonstrations.