Implanté en moins de deux ans, entre 1980 et 1982, le Palais des festivals de Cannes se situe à l'entrée de la célèbre Croisette. Fort de ses 30.000 m2, il est un lieu exceptionnel pour l'organisation d'événements, disposant de dix-huit auditoriums à l'équipement ultra-sophistiqué (projecteurs, régie de traductions simultanées, etc.) et de multiples salles avec terrasses, le tout orchestré de manière omniprésente par une équipe de professionnels. Le palais englobe en outre l'office de tourisme de Cannes et le casino de la Croisette, qui comprend lui-même bar, restaurant et discothèque.
Géré par la SEMEC (Société d'économie mixte pour les événements cannois) , le palais accueille de nombreuses manifestations en marge du festival du film : le Marché du disque (MIDEM) , le Salon mondial des produits détaxés, le Festival international du film publicitair, le GSM World Congress (Salon mondial de l'informatique - un des plus importants au monde) , et aussi des salons 'de niches', plus modestes, comme le Salon du tourisme de luxe ou le Mondialde l'amateur de cigare...

Festival de Cannes 2007 : Le programme

Sélection officielle :

En compétition :

Film d'ouverture :
'My blueberry nights', de Wong Kar Wai

'Auf der anderen seite', de Fatih Akin
'Vieille maîtresse', de Catherine Breillat
'No country for old men', de Joel et Ethan Coen
'Zodiac', de David Fincher
'We own the night', de James Gray
'Les Chansons d'amour', de Christophe Honoré
'Mogari no mori', de Naomi Kawase
'Breath', de Kim Ki Duk
'Promise me this', de Emir Kusturica
'Secret sunshine', de Lee Chang-dong
'4 luni, 3 saptamini si 2 zile', de Cristian Mungiu
'Tehilim', de Raphaël Nadjari
'Stellet licht', de Carlos Reygadas
'Persepolis', de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud
'Le Scaphandre et le papillon', de Julian Schnabel
'Import export', de Ulrich Seidl
'Alexandra', de Alexandre Sokourov
'Death proof', de Quentin Tarantino
'The Man from London', de Béla Tarr
'Paranoïd Park', de Gus Van Sant
'Izganie', de Andrey Zvyagintsev

Film de clôture :
'L'Age des ténèbres', de Denys Arcand

Hors compétition :

'A mighty heart', de Michael Winterbottom
'Ocean's 13', de Steven Soderbergh
'Sicko', de Michael Moore
'Boarding Gate', de Olivier Assayas
'Go go tales', de Abel Ferrara
'U2 3D', de Catherine Owens et Mark Pellington
'11th Hour', de Leila Conners Petersen et Nadia Conners
'The War', de Lynn Novick et Ken Burns
'He Fengming', de Wang Bing

'California dreamin' (Nesfarsit)', de Cristian Nemescu
'La Soledad', de Jaime Rosales
'L'Avocat de la terreur', de Barbet Schroeder
'La Pieuvre', de Céline Sciamma
'Am ende kommen touristen', de Robert Thalheim
'Kuaile Gongchang', de Ekachai UekrongthamUn Certain Regard :

'Le Rêve de la nuit d'avant', de Valeria Bruni-Tedeschi
'Calle Santa Fe', de Carmen Castillo
'Munyurangabo', de Lee Isaac Chung
'Ye xing lie che', de Yinan Diao
'Et toi, t'es sur qui ?', de Lola Doillon
'El Bano del papa', de Enrique Fernandes et César Charlone
'Bikur Hatizmoret', de Eran Kolirin
'Mister Lonely', de Harmony Korine
'Magnus', de Kadri Kousaar
'Mang shan', de Li Yang
'Mio fratello e figlio unico', de Daniele Luchetti

Voici ce que j'ai trouvé à travers le NET.. sur  ce festival..On pourra en dire tout ce que l'on veut: on aime ou pas, ce festival est bien là, présent à travers ces années, qui a fait et qui fait ttoujours  rêver( ma fille cadette par EX.. férue de cinéma..)!  un festival ou se mêlent , argent , beauté et films  nuls.... mais des chefs d'oeuvres y sont passés, et ces artistes nous feront toujours rêver...